Mindfulness Aix-en-Provence

Le respect de votre vie privée est notre priorité. Voici les Conditions générales d'utilisation du site.

5 Choses à savoir l’Hypnose et son Histoire

Mis à jour : 16 sept 2019


5 choses à savoir sur l'hypnose

1 : ÉTYMOLOGIE.

L’hypnose est un terme d’origine grec, « Hupnos » qui correspond à l’appellation d’un dieu du Sommeil dans l’Antiquité grecque, apparu au XIXème siècle. En 1814, le dictionnaire de l’Académie française parle d’ « hypnologie » ou d’ « hypnotique », et dès 1820, les termes « hypnotisme » et « hypnose » sont proposés par le magnétiseur français Etienne Félix d’Henin de Cuvillers.

2 : DÉFINITION.

L’hypnose désigne comme le sommeil, un état amplifié de conscience. Par extension, elle désigne aussi les techniques permettant de créer cet état ainsi que leur utilisation thérapeutique. La British Medical Association définit l’hypnose en 1955 comme :


« Un état passager d'attention modifiée chez le sujet, état qui peut être produit par une autre personne et dans lequel différents phénomènes peuvent apparaître spontanément, ou en réponse à différents stimuli verbaux ou autres. Ces phénomènes comprennent un changement dans la conscience et la mémoire, une susceptibilité accrue à la suggestion et l'apparition chez le sujet de réponse et d'idées qui ne lui sont pas familières dans son état d'esprit habituel. En outre, des phénomènes comme l'anesthésie, la paralysie, la rigidité musculaire et des modifications vasomotrices, peuvent être, dans l'état hypnotique, produits et supprimés. »

3 : DES ORIGINES LOINTAINES !

D’après nos connaissances actuelles, l’hypnose aurait un parcours riche de plus de quatre mille ans d’histoire…


-2300 avant J-C :

L’un des textes les plus anciens décrivant une expérience d’hypnose date de -2300 avant J-C. Il s’agit d’un texte inscrit sur une petite tablette d’argile en écriture cunéiforme, relatant l’histoire d’un prêtre animiste pratiquant sur des fidèles.


L’hypnose semble alors être utilisée pour induire un état particulier de réceptivité sur les fidèles, à des fins d’élévation spirituelle. Pourtant, ce n’est pas une pratique surnaturelle nécessitant un don particulier, mais un ensemble de techniques qu’il est tout à fait possible à d’apprendre.


On en trouve également des traces en Égypte, où en 1972, une stèle comportant des inscriptions hiéroglyphiques raconte l’utilisation par Pharaon de techniques hypnotiques de groupe, pour exalter la motivation de ses troupes à aller au combat.

4 : QUI EST MILTON ERICKSON ?

Dans les années 50, le psychiatre américain Milton Erickson va développer des procédés majeurs sur l’utilisation de l’hypnose dans le contexte de la psychothérapie. Son approche présente la particularité de substituer aux traditionnels procédés directifs employés pour utiliser l’hypnose, des méthodes beaucoup plus souples pour le sujet.


Milton Erickson met en avant le rôle fondamental du subconscient, qu’il considère comme un véritable réservoir de ressources à disposition du sujet pour son développement personnel. Il pose les bases de l’hypnose moderne, c’est pourquoi celle-ci est dite "Ericksonienne", en référence à ce praticien inventif hors pair, aux dons d’observations légendaires. Celui-ci a su promouvoir l’efficacité de méthodes écologiques dans lesquelles les techniques thérapeutiques sont apportées avant tout par les sujets eux-mêmes, ce qui rend chaque séance unique.


Peu de temps après, Alfonso CAYCEDO développe la sophrologie, qui est un peu la petite sœur de l’hypnose. Il s’agit également d’une approche plus douce, avec une image qui fait moins peur.

5 : HYPNOSE & HYPNOTHÉRAPIE !

L’hypnose est un outil, mis au service de la thérapie. Elle peut s’intégrer à toute approche psycho thérapeutique, comme un accélérateur, un amplificateur ou un complément utile. Elle permet d’accéder aux ressources inconscientes et, parfois, de faire resurgir une scène et/ou une émotion qui seront utiles à travailler en thérapie. Les indications de la thérapie par l’hypnose sont larges et variées, car il s’agit avant tout d’accéder aux schémas récurrents et inconscients que le patient porte en lui.

11 vues